𝐋𝐞 𝐌𝐢𝐧𝐢𝐬𝐭𝐫𝐞 𝐝𝐮 𝐓𝐫𝐚𝐯𝐚𝐢𝐥 𝐞𝐭 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐅𝐨𝐧𝐜𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐏𝐮𝐛𝐥𝐢𝐪𝐮𝐞 𝐞́𝐭𝐚𝐢𝐭 𝐥’𝐢𝐧𝐯𝐢𝐭𝐞́ 𝐝e 𝐥’𝐞́𝐦𝐢𝐬𝐬𝐢𝐨𝐧 ‘´ 𝐋𝐞𝐬 𝐆𝐫𝐚𝐧𝐝𝐞𝐬 𝐆𝐮𝐞u𝐥𝐞𝐬’´ de la chaĂŽne 𝐄𝐬𝐩𝐚𝐜𝐞, 𝐜𝐞 𝐦𝐞𝐫𝐜𝐫𝐞𝐝𝐢 𝟐𝟓 𝐨𝐜𝐭𝐨𝐛𝐫𝐞. 𝐉𝐮𝐥𝐢𝐞𝐧 𝐘𝐎𝐌𝐁𝐎𝐔𝐍𝐎 a rĂŠpondu aux questions des chroniqueurs concernant les rĂŠformes engagĂŠes par le 𝐃𝐞́𝐩𝐚𝐫𝐭𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐮 𝐓𝐫𝐚𝐯𝐚𝐢𝐥 𝐞𝐭 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐅𝐨𝐧𝐜𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐏𝐮𝐛𝐥𝐢𝐪𝐮𝐞 𝐝𝐞𝐩𝐮𝐢𝐬 𝐥’𝐚𝐯𝐞̀𝐧𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐮 𝐂𝐍𝐑𝐃, en particulier l’opĂŠration de biomĂŠtrie des agents de l’Etat et le concours de recrutement de nouveaux fonctionnaires cette annĂŠe. En rĂŠponse aux questions, le Ministre a prĂŠcisĂŠ que ces rĂŠformes visent Ă  maĂŽtriser les effectifs des agents de l’Etat et mettre en place un Fichier Unique de Gestion Administrative et des soldes . Il a ĂŠgalement soulignĂŠ que jusqu’Ă  prĂŠsent la biomĂŠtrie a permis de dĂŠtecter 𝟑𝟓𝟎 agents de l’Etat qui sont Ă  l’étranger en abandon de postes qui touchaient encore leurs salaires, ajoutant que des mesures sont en cours pour ces cas spĂŠcifiques.

Le rĂŠsultat provisoire de la biomĂŠtrie indique:
– A𝐠𝐞𝐧𝐭𝐬 𝐢𝐧𝐬𝐜𝐫𝐢𝐭𝐬: 𝟗𝟕.𝟕𝟖𝟕
– 𝐍𝐨𝐧 𝐢𝐧𝐬𝐜𝐫𝐢𝐭𝐬 : 𝟐𝟎.𝟏𝟐𝟐
– D𝐨𝐬𝐬𝐢𝐞𝐫𝐬 𝐯𝐚𝐥𝐢𝐝𝐞́𝐬 : 𝟖𝟖.𝟔𝟖𝟖
– D𝐨𝐬𝐬𝐢𝐞𝐫𝐬 𝐧𝐨𝐧 𝐯𝐚𝐥𝐢𝐝𝐞́𝐬 : 𝟗.𝟎𝟗𝟗
– 𝐓𝐨𝐭𝐚𝐥 𝐞𝐧𝐫𝐨̂𝐥𝐞́𝐬 : 𝟖𝟒.𝟓𝟑𝟗
– Au 𝟑𝟎 𝐬𝐞𝐩𝐭𝐞𝐦𝐛𝐫𝐞 , 𝐥𝐞 𝐧𝐨𝐦𝐛𝐫𝐞 𝐭𝐨𝐭𝐚𝐥 𝐝’𝐚𝐠𝐞𝐧𝐭𝐬 𝐧𝐨𝐧 𝐞𝐧𝐫𝐨̂𝐥𝐞́𝐬 𝐞𝐬𝐭 𝐝𝐞 : 𝟑𝟑. 𝟑𝟕𝟎.

Face aux animateurs des´´ 𝐆𝐆’´ , l𝐞 𝐌𝐢𝐧𝐢𝐬𝐭𝐫𝐞 a annoncé que le rapport final de l’enrôlement biométrique des agents de l’Etat sera disponible dans deux semaines et remis aux autorités de la transition .

En plus des opérations de biométrie des agents de l’Etat , 𝐥𝐞 𝐂𝐡𝐞𝐟 𝐝𝐞 𝐃𝐞́𝐩𝐚𝐫𝐭𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐮 𝐌𝐓𝐅𝐏 a également évoqué le concours de recrutement de nouveaux fonctionnaires. Le concours 𝟐𝟎𝟐𝟑 est ouvert à tous les guinéens âgés de 𝟏𝟖 𝐚̀ 𝟒𝟓 𝐚𝐧𝐬. Les candidatures féminines et celles des personnes vivant avec du handicap sont encouragées.

Concernant les frais d’inscriptions fixés à 𝟏𝟎𝟎.𝟎𝟎𝟎 𝐟𝐠 , 𝐥𝐞 𝐌𝐢𝐧𝐢𝐬𝐭𝐫𝐞 a précisé que ces frais constituent une contribution au budget du concours.

Quand aux besoins exprimés en personnel par départements Ministériels ils s’élèvent à : 𝟔𝟕.𝟗𝟑𝟓

L𝐞 𝐌𝐢𝐧𝐢𝐬𝐭𝐫𝐞 𝐉𝐮𝐥𝐢𝐞𝐧 𝐘𝐎𝐌𝐁𝐎𝐔𝐍𝐎 a ĂŠgalement soulignĂŠ que des nĂŠgociations sont en cours avec le syndicat en vue d’apporter des amĂŠliorations aux conditions de travail des fonctionnaires, ce qui pourrait dĂŠboucher sur un consensus au profit des agents de l’Etat.

𝐒𝐞𝐫𝐯𝐢𝐜𝐞 𝐜𝐨𝐦𝐦𝐮𝐧𝐢𝐜𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐞𝐭 𝐑𝐞𝐥𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧𝐬 𝐏𝐮𝐛𝐥𝐢𝐪𝐮𝐞𝐬